Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 15:27

 

 

 

 

Aux puces de Montreuil, tu passes et repasses, tu sais bien qu’à l’aller ça n’est pas comme au retour, tu ne vois pas tout, tu glisses, tu vois autrement ; tu es en avance au rendez-vous, tu as le temps de mâchonner un hot-dog hallal, la brioche est sucrée, la saucisse rose à point de colorant, le temps d’hésiter entre une valise à 20 euros et une autre à 35, t’as le temps, tu ne pars qu’en janvier à Cuba. Tu vois la jeune femme descendre du tramway, vous vous prenez le bras évidemment. Vous reluquez. Tu dis à la jeune femme, regarde, c’est par là que j’achetais tes barrettes à strass et ta jupe à paillettes, on la reluque, tu veilles au grain, faut pas exagérer.  On va souvent nous proposer un ifôn ou un sansong aussitôt vu aussitôt disparu. Sur le trottoir qui enjambe le périph on va souvent replier la couverture avec ses petites merdes lorsque les flics débarquent et la redéplier après causette convenue, soupirée – c’est jour de bonté du Seigneur. Tu dégotes deux petits verres soufflés, tu marchandes mollement, allez, les deux pour 1,50 euro, allez, tope là. Aux puces de Montreuil, tu retrouves la chapelière, elle n’a pas bougé – les mêmes pailles, les mêmes voilettes, les feutres cuits – coincée aujourd’hui entre un étal de produits ménagers et des coques pour téléphones portables, quelques touristes qui rentabilisent leur ticket RATP pour la journée, la mocheté de cette porte vivante si survivante, le toujours même soleil dominical enfumé de pots d’échappement qui ondule la chevelure de ta fille à ton bras.   

 

 

 

 

 

 

 

dimanche, porte de Montreuil

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé
commenter cet article

commentaires

anatole2011.over-blog.com 17/11/2015 17:51

Été une fois à Saint Ouen, acheté quelques vinyles jamais vus au Québec. Le texte m'y a ramené, une journée à toucher, regarder, soupeser, imaginer

l e b A b e l 30/10/2015 20:17

Je fus un chineur au côté de mon beau-père. Que de souvenirs aussi à Saint Ouen !

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche