Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 17:37

 

 

 

 

 

 

Il n’y a aucune urgence, il était une fois des actrices – c’est ainsi qu’elles se rencontrent – qui ont beaucoup d’enfants : des joyeux, des hauts et des bas, des bâtards, des primesautiers, des chanteurs, des écrivains, des baladins, des outre-Manche… L’une mourut.

C’est assez rare pour être exprimé, il était une fois et pour toujours jusqu’à maintenant, ces retrouvailles où l’une pour l’autre, à chacune ses misères, sa survie – ça n’est pas un gros mot, c’est ainsi très vivant et ses angoisses.

L’une transporte l’autre, les unes ne sont jamais loin des autres.

Nous marchons comme nous pouvons, nos pieds sont des palmes, nous claquons le bitume de nos talons.

Nous voir, nous embrasser est important – nous sommes des tactiles odorantes –, nous entendre est essentiel, c’est primaire, c’est en premier depuis quinze ans, mais oui, déjà et encore.

Je salue les passants de la main, à la fenêtre Ledru-Rollin, qui me saluent, qui entendent la musique de l’anniversaire de Vanessa. Je cause avec l’une, l’un,  l’autre. Ces instants qui sont un moment de bonheur.

Les précieuses amies, oui. Comment les entendre autrement. 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé
commenter cet article

commentaires

Jean-Marc 06/06/2016 14:06

Lavie Lamort Lamitié, superbe texte

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche