Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 10:33

La porte a encore claqué pour cause de courant d'air nauséeux, c'est que le temps était aux bourgeons vert pâle pas décidés, vous avez mis des compresses sur mes yeux, j'ai rajouté un brin de rhum dans la camomille, curieux mélange. Forcément j'ai vomi.

Ca va mieux, j'ai vidé quelques tiroirs, vous m'avez aidée. L'huile de lin a accéléré le renouveau du bois.

J'ai reçu des mots de LSarah, indéchiffrables, pires que les miens dans mes meilleurs jours, c'est-à-dire ceux-là qui arrivent sans ménager la porte fermée ! Je dis poésie-vie-transfusion immédiate de la passante, pas de ruban. Elle ne frappe pas, elle entre, LSarah. Elle élève. Toc, elle arrive, idoine. Sur ma page.

Nous revenons de notre promenade chronique, j'aime le Père-Lachaise et encore plus ses habitués, le lieu de rencontre des presque vieux. J'ai fait mine de me perdre, vous n'êtes pas dupe, j'ai jeté l'œil sur Pierrot en face de Chopin. Le vert s'affirme enfin, les patates de Parmentier ramollissent, nos hanches balancent dans mon souvenir. A ciel ouvert pluvieux, nous nous arrêtons sans attention pour les feux de signalisation, et une presque vieille dit c'est le printemps. Le temps s'accroche comme il peut aux branches.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche