Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 22:29


« La nuit est arrivée, déjà ? » Elle s'annonce pas à pas, pas du tout furtive depuis l'été, les jours raccourcissent, ont-ils déjà été longs, et combien même, il manque la cédille, et un d, le temps raçourdit, je n'entends plus comme chez Marivaux, j'ai l'oreille décollée du cerveau et une épaule démise. Il a heurté mon attente, il s'en est pris à ma peau collée à la sienne, dans le miroir on voit nettement la différence, on prend des poses différentes, et là encore, il n'y a aucun doute, une cuisse est mate, celle d'un rugbyman, une jambe est blanche assez effilée. Il y a des rires aussi avant les corps replongeant. Et puis la nuit. L'épaule, je la connais de toutes ses odeurs, avant, après, elle est large suffisamment pour s'endormir et tout de suite rêver. Je ferme les yeux à ce moment et je rêve, de quoi, assez pour que ma joue transpire et se décolle en eau de sa peau. Pendant combien de temps ? Une éternité comme dans les films de 90mn.

Le goût de la cerise. Dehors, c'est cinglant à la sortie de la salle obscure, les yeux doivent s'adapter aux tours proches du MK2, on va en griller une au café et tellement on hésite entre le Perrier et le p'tit blanc, on a la tête chamboulée, pour longtemps, logé dans une strate du cerveau qui commande au coeur. Je porte en moi des films, je voudrais qu'ils rebondissent toujours plus loin, j'ai une énergie folle, la nuit. J'ai froid à ma joue.



link
  (commentaires myspace)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans la nuit
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche