Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 23:14


C'est bien en aval de la ligne que va s'accrocher l'hameçon, au bout ce sont les ronds dans l'eau et la carpe vaseuse. L'habileté, s'il en existe, consiste à bien fixer la mouche après l'avoir équipée de tout un arsenal d'approches et d'appeaux (l'insecte recèle un impressionnant registre de cris) ; ainsi faut-il la caresser dans le sens de l'élytre, la sustenter et de miel terrestre et de chants spirituels -elle ne se laisse enivrer que difficilement d'où la rengaine « pas folle la mouche »- avec doigté léger, imagination. Tout un chacun sait que la demoiselle n'apprécie qu'à moitié les jours qui se suivent et se ressemblent, gare au gros oeil qui pourrait virer à la mélancolie, à l'autre qui pourrait glaner ailleurs.

La pêche à la mouche est un art comme celui d'être grand-père, pas celui de la rue des Saints-Pères -il ne s'est jamais remis de la disparition de la bien-aimée illégitime, et moi, j'attendais près du clavecin joué par les élèves de Laure- non, l'autre qui prenait ma main et caressait mes cheveux en silence lorsque nous regardions plus loin que les nuages. Combien d'ailes s'agitaient, déliaient toutes les tristesses alors ! Je ne posais aucune question. Des piles de livres en russe en polonais, un vrai foutoir, yiddish, je le devinerai plus tard, et des crayons Caran d'Ache envahissaient le bureau ; par terre, des carnets de croquis, un drap maculé de croûtes de peinture sur lequel s'ancrait un chevalet avec cet éternel portrait inachevé de moi qui m'endormais sur le cosy...

Un jour tout a disparu, grand-père s'est retrouvé tête bêche sous la terre, et avec deux prénoms, un que je ne lui connaissais pas, sur le marbre de Carrare, Nicolas-Samuel. C'est à ce moment-là que j'ai remarqué les mouches, les gracieuses qui distrayaient ma mère de ses larmes, les protestataires qui entravaient le travail du fossoyeur en se posant sur son nez, ses oreilles. J'ai entendu le rire de grand-père et j'ai décidé alors de devenir une mouche qui ne vole pas rond.

 

link (commentaires myspace)

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans histoire de famille
commenter cet article

commentaires

Karine 28/10/2008 10:53

Très beau texte émouvant et intelligent que je découvre via Myspace grâce à Alain.

Karine

babel 19/10/2008 02:38

Il a fallu qu'Alain nous aligne dans sa sélection du mois pour je découvre ce texte là...
à plus tard...

hervé pizon 18/10/2008 13:00

De la mouche. Edition...}

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche