Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 19:04

Je te vois sortir de la bourrasque de tes cheveux mal chamaillés
je suis au sommet des nuages invisible de ta bouche
prévisible de tes pensées déchiffrées à coup de rasoir élimé
je m'éparpille sur le coton paille où soupire encore ton ombre brune
tu n'as nulle part où aller que les chiffres de tes entrailles secrètes
qui s'insurgent contre ma bouche
je fonds dans la tasse tiède qu'importe le breuvage diurne
je me débats en toi sinueuse des enfers blonds
me perds dans les mailles de tes serres
aspire à la limpidité de tes yeux
croît plus haut que tu ne portes
si haut
que les poissons chats
ne s'arrêtent
de sangloter
que
trop tard
sans fin
encore.

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans allez - des poèmes
commenter cet article

commentaires

Guardiola 16/05/2008 14:16

J'ai entendu un éclat de rire en moi. Il me semble avoir lu ton "a midi" ailleurs, sur une site "communautaire". Pardonne-moi si, pour d'autres textes, ma mémoire flanche. En tous cas, bravo pour tout ce caviar autour des poissons chats

hervé pizon 28/04/2008 19:47

ailleurs, c'est forcément plus haut...}

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche