Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 19:10

S'il en est des découpages
de chair
tu ne retrouveras
la vénitienne
qu'enfouie sous la boue du henné
au dessus
des toits
que décalque l'eau
peut être
passe-t-elle un doigt sur ces sourcils
plumes de réconfort
enfantine
qui engendrent
l'oubli
de
l'abandon.

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans allez - des poèmes
commenter cet article

commentaires

Guardola 11/05/2008 20:24

Sourire et fondre de recevoir tes images.

hervé pizon 28/04/2008 20:15

ce geste est beau...}

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche