Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 13:57

Les larmes de Petra von Kant dégoulinent sans cinéma

ou le vrai.

La lettre de la somnambule est bien saignante,

il faut bien par ces temps verts de glauque,

c'est Verdi qui fait Macbeth,

et Callas qui rougeoie en lisant la lettre.

Il fut un temps où ils partaient tous en Italie

plaids à l'appui, Martini dans la besace,

ceux du plus au Nord.

Et l'Arno cachait encore, sous la vigne, Masaccio.

Des incendies partout à noyer tous les cris des non innocents.

Seuls les voyants.

Comblent les os la fosse commune, cris cris...

Ou l'autodafé.

Ca pianotera toujours dans les prisons sur une planche

pour ne pas oublier -ça c'est du sport-

Vous entendez ?

Jamais d'ensevelissements,

et des encombrements, et vous me traînez bien,

et roulent les crânes de la pensée.

Aujourd'hui ne contredit pas.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans histoire de famille
commenter cet article

commentaires

Guardiola 02/05/2008 00:30

"Et roulent les crânes de la pensée." -Ca, c'est pas du sport, mais ça me laisse le cerveau tout rond! Le reste? ma che cosa, magnifico!

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche