Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 12:10

Dimanche
Je ne vais pas courir aujourd'hui, je suis cassée, j'ai foncé cette nuit, et puis je n'ai plus besoin d'être en grande forme physique, mon Idée est quasi achevée. Je vais lancer les invitations. Fanfan s'occupe des administratifs et des autorités. Mardi, 10h à Saint-Denis. Quentin sera là, il est au courant maintenant, il a halluciné quand je lui ai envoyé quelques photos par Internet, il était inquiet aussi, je lui ai souri à la webcam, ça allait mieux. Je suis calme et pleine de peinture encore dans les cheveux.
17h
Revu mes fiches sur la Guerre du Vietnam. Je laisse la philo pour la dernière semaine. Ma mère a presque hurlé en voyant mes cheveux, je lui ai dit que ça partait, mais t'as fait quoi hier soir ? Elle a répété au moins 5 fois sa question, ma réponse molle ne lui parvenait pas. J'ai aidé à repeindre un appart. Je mens pour la bonne cause. Nous avons bu un thé à la menthe, elle m'a expliqué comment enfin elle avait trouvé La menthe qu'il fallait, tu sais, pas celle que tu trouves dans les commerces, non, je suis allée dans une boutique marocaine rue de Charonne. Bon, j'ai appris que commerce n'était pas synonyme de boutique ! Après elle a téléphoné à tante Yaël, elle parle trop fort trop longtemps, ou alors c'est l'appartement tout blanc et encore nu qui résonne. J'ai mis les écouteurs de mon MP3 dans mes oreilles et j'ai plongé dans le Vietnam.
J'ai quelques réponses à mes invitations, 10 personnes viendront plus mon prof de philo. Certains copains ont répondu non pour cause de révisions ou de « mais c'est paumé et à perpète, ton vernissage ». J'espère qu'il ne pleuvra pas.
J'ai rangé quelques fringues dans mes placards, j'ai punaisé l'affiche de la dernière exposition d'Anselm Kiefer et une mini reproduction assez bien faite de Bonnard. Je regarde encore sur l'écran la carte postale scannée : aurais-je oublié un détail ? Il me faudra encore souligner le titre en rouge comme il est là sur le dessin.
Je vais commencer à préparer le tajine d'agneau comme promis.
22h
Nous avons dîné d'appétit, le week-end, nous zappons les déjeuners. Ca sent encore la coriandre (achetée par ma mère avec la menthe dans « la boutique »).

Lundi
Il n'y a plus grand monde en cours.
Je vais rejoindre les copains à Saint-Denis pour souligner le titre.

Mercredi
Tout est fini. La semaine prochaine la vieille usine d'électricité de Saint-Denis sera rasée, et ma fresque-Idée avec.
Il faisait très chaud mardi. Hazim et Fanfan sont montés sur les échafaudages et ont fait tomber le plastique. Il y a eu des ah, peu, on était une quinzaine plus deux bagnoles de flics.
Et des applaudissements, et les larmes de ma mère qui n'en revenait pas.
Mon Idée, c'était de peindre sur un mur de l'usine le dessin d'un enfant juif, Fritz Freudenheim fuyant Berlin et arrivant à Sao Paulo en 1938. Il s'agit d'une carte retraçant l'itinéraire avec trains, bateaux, maisons et dates d'escales. Le titre souligné en rouge : Von der alten Heimat zu der neuen Heimat ! (de l'ancienne patrie vers la nouvelle patrie !)
Hazim, Fanfan et moi y avons travaillé la nuit pendant plus de deux mois.
J'avais gardé cette reproduction sur carte postale du musée juif de Berlin lors d'un séjour là-bas avec mon père.
Ma mère a mis les petites coupes dans les grandes et a offert le champagne à tous at home.
Elle a encore hurlé au téléphone en appelant mon père.
Dans ma chambre, j'ai la rose rouge de Quentin et encore ses baisers sur mes lèvres.
Je suis calme, j'aurai mon bac, j'ai tant d'autres idées à venir.

 

Emmanuelle Grangé Ó 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans sans
commenter cet article

commentaires

Patrick 19/06/2008 16:48

Eblouissant et maitrisé de bout en bout, l'émotion finale est fantastique. je lisais, dévorais pour savoir le pourquoi du comment. Tu nous transportes et partages avec nous des instants rares et précieux. L'histoire personnelle rejoint l'Histoire.
Le genre que tu explores (nouvelle et journal, fragments d'une vie à un instant donné) te permet de nous montrer l'étendue de ton talent.
Merci.

Fée Gaffette 09/06/2008 20:44

J'ai lu avec attention ta nouvelle :)
me langui déjà la prochaine !
Le style "jeun's" nous collait à la vie de cette jeune étudiante.
Merci pour ce moment de détente ! et vivement le prochain !

soleildebrousse 09/06/2008 15:21

oui, j'adore. merci.
J'ai suivi les odeurs.... les patates, les pois, la bière, la badoit, les sahimis, la menthe et la coriandre... ça sent bon chez toi.

Thierry Benquey 09/06/2008 09:57

Excellent.
Je suis une grand admirateur de Goldworthy et de son art éphémère alors je ne peux qu'admirer cette Zoé à l'idée aussi brillante qu'éclatante.
J'ai beaucoup aimé ce récit dans un vocabulaire actuel et dans un rythme qui nous rapproche de toi
Amitié
Thierry

Thierry Benquey 09/06/2008 09:54

Elle est sympa mais reveuse ma mère
Rire
Ils sont restés là-bas où l'immonde les avait tous entassés
Image ultra-forte
Le bling-bling
Mega rire
Baisers
Thierry

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche