Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 13:34

Je reviens de Bretagne, j'y ai vu de fières digitales et de faibles roseaux écrabouillés par les badauds du Scorff. Je vous écris cette lettre, un herbier à défaut de bestiaire (il y avait bien un chien qui rôdait en grognant autour de la maison, mais à part lui, peu de manifestation ou alors les mêmes baragouinages.) Vous n'avez raté que le soleil sur les maïs verdoyants.

J'ai vainement cherché un grain de fulgurance dans les têtes voisines, je vais finir par croire à l'histoire du scaphandrier de Ferré. Votre rassurance m'a manqué. Les têtes vides au théâtre me fatiguent. Je vous vois rire à mes propositions en répétition, acquiescer; la fermer m'est difficile, aurais-je atteint l'âge de l'ouverture sans sésame ? Je parle pour dire enfin, je ne porte de jugement que sur le surfilé pas sur l'ourlet. Je revendique la pensée autonome et la critique, à plusieurs on marche mieux qu'importe le coup de soleil sur les berges du bras de mer.

Je reviens d'un théâtre où les assistés me fatiguent où les intermittences sont planquées où la voix d'un Gabriel Monnet, celle de Brecht, celle du poète résonnent à qui mieux peut.

Vous m'avez manqué, mais c'est pour mieux vous retrouver, hanche contre hanche, senteurs de plantes sifflantes avec poison.

Je vous embrasse, mon amour, et vous savez de quelle langue.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Patrick 19/06/2008 16:05

Emmanuelle,
Lorsque l'on te lit, charmé et apaisé par tes mots, retrouver la réalité est douloureux. J'aimerai qu'elle soit telle que tu nous l'offres par tes mots.

Christian 15/06/2008 15:35

Ton écriture, oui, ici, toujours en sésame! Et je me dis de plusbelle en découvrant ce bel herbier en franche et pleine liberté, que nulle scène, nul paysage ne saurait être espace clos, avec toi. Merci.
Amitiés.

hervé pizon 15/06/2008 10:04

pan sur les doigts, la hanche du hautbois dont je me chauffe...}

hervé pizon 14/06/2008 16:19

oui.

Thierry Benquey 14/06/2008 14:51

La dernière phrase est à mes yeux magique
Continue de virevolter dans nos consciences Emma
Thierry

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche