Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 23:42

L'humidité, j'en étais là, en ce presque septembre où nos pas incertains mais à quatre jambes élident le donjon de Charles V, nous revivons dans ces trente degrés les trois reines de Chenonceau visitées, allées remplies d'ombrelles asiatiques, plus tard il fit orage et la vigne alors encore vivante de votre maison précipita la chauve-souris à l'intérieur de la chambre, j'eus peur, vous plissez les yeux et fendez large votre bouche à ce souvenir.
Il est temps de vous retrouver, une saison à suspendre au cliquètement des bouleaux, vous connaissez ma prédilection radoteuse pour ces feuilles-là qui perdraient de leur astringence à nous laisser errer mains dans le vide.
Cet après-midi, nous sommes lentement arrivés, dérivant de cottage en cottage, café à l'ombre, eau chauffante à tous les pots d'échappement, auvent découvrant les pieds nus. Nous avons pénétré les jardins reconnus, il nous fut donné d'évidence de l'eau thermale en même temps qu'un numéro 10, à peine avons-nous entendu la tondeuse à gazon, les rideaux ne bougeaient qu'à notre souffle si chamarrés étaient-ils.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Thierry Benquey 10/09/2008 14:51

Je me pose la question du pourquoi de cet air de jouissance qui m'envahit en lisant ces écrits... Un jouir qui a plus de l'usufruit que d'un coit brutal...
J'aime vous lire mon amie
Thierry

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche