Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 15:34
Un seul pas à trébucher le vertige

les branches sont bel et bonté dénudées

là sur le toit, de ma fenêtre vues

elles abondent de saisons

-le frémissement au calme

une seule feuille

encore aux nervures emplies-

sombres sur ciel blanc.

J'attends sa chute

la poudre des traîneaux

et la pente de la luge

qui seules vraies

m'exhortent

à la pensée

de mains croisées fourmis.

Il pleut des peaux

en rappel

hors temps.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans allez - des poèmes
commenter cet article

commentaires

Karine 08/12/2008 14:22

Un de mes préférés!

Thierry Benquey 05/12/2008 18:45

Attendre la chute de la dernière feuille, un luxe ?
Je t'embrasse
Thierry

hervé pizon 05/12/2008 15:48

Elle croise les doigts.

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche