Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 11:10
28 juillet 2007, Saint-Palais.


Mes chers, mes tout petits, des mots en vrac juste avant le taxi qui devrait être en retard comme d'habitude pour m'emmener à la gare de Royan. Comme vous devez le savoir, Sergio et cie sont partis la semaine dernière rejoindre les cousins à Tel Aviv. Il n'a pas fait bien chaud ici, ça, vous le savez aussi. L'océan grondait avec le ciel, de même couleur.

J'ai fait le ménage dans deux chambres au premier étage, celles des extrémités. La chambre au balcon ne ferme guère, d'ailleurs j'ai fermé les volets, peut-être et j'espère que vous aurez le temps de raboter les portes vitrées (attention, j'ai repeint les chambranles ! Une deuxième couche à votre bonté !). La chambre buanderie me semble acceptable pour accueillir les petits, j'ai récupéré deux lits grâce aux Bonnaire (ils refont toute leur literie à « Bonne-Anse »).
Dites bien à tous de poser le pommeau de la douche dans la baignoire, sinon il pleut dans la cuisine près des prises électriques...

La robinetterie de la cuisine déconne à nouveau, il faudrait rappeler le plombier de LMJ, il est soi-disant miraculeux, je mets en attendant une bassine dans le placard sous l'évier (nb : je ne ferme ni l'eau ni l'électricité puisque nous nous croisons.)
Toujours dans la cuisine, je laisse un melon acheté ce matin chez Dangliard, je le mets au frigo, sortez-le bien avant de le manger, c'est plus goûteux, les tomates sont sur la table (jamais au froid, hein !). A propos du frigo, je ne sais pas pourquoi, parfois il fuit, j'ai mis une serpillière dessous.

Le tuyau d'arrosage me pose toujours quelques soucis, j'ai beau enclenché à fond la molette sur le robinet extérieur, j'arrose aussi les dalles...

La pergola est à tous vents, les toiles tendues par Elsa et Thierry n'ont pas tenu, mais la nuit, il est toujours beau d'y entendre voler les chauves-souris.

L'hortensia de Simone semble fleurir sur la butte, j'ai peu d'espoir pour les fushias d'Emmanuelle, le chien de David les a rognés. La sauge prospère. Faites attention aux petits rejetons mimosas, je les ai entourés de fil de fer vert !
Impossible d'enlever les hamacs, quelqu'un a trop serré les bidules d'écrous, j'espère qu'il ne pleuvra pas d'ici votre arrivée.

La cafetière italienne n'a plus de caoutchouc, je l'ai oubliée sur le feu. Impossible de changer la pièce foutue au village ; une solution : découper des ronds dans les caoutchoucs des pots de confiture ?

Regardez le tilleul, il revit après l'élagage ! Les hérissons sont de nouveau là, le soir, leur donner vos croûtes de fromage ! J'ai vu un écureuil tomber d'un pin dans le jardin, il a réussi à rejoindre tant bien que mal le jardin voisin.

Je laisse sur la table basse du séjour « la chaussure sur le toit » de V. Delcroix, chef-d'œuvre !

Dans le bureau de Francis, j'ai mis des draps, changé l'ampoule de la lampe de chevet, voici une 6e chambre ! La lavande du cimetière de Vera dans le grand compotier embaume, retournez les grains tous les jours !

La clé de la boîte aux lettres est à manipuler avec dextérité. Le plus simple est de laisser la boîte ouverte.

Vous aurez sans doute la visite impromptue de la dame voisine au chapeau chinois qui voudra un(e) bon(ne) ami(e) pour aller au temple. Faites les taupes, camisards !

J'ai comme l'impression que les figues feront de bonnes confitures et des gratins succulents cette année. Si vous n'êtes plus là en septembre, dites aux Joyeux de venir les cueillir !

Je vais fermer les volets de ma chambre, dehors ça claque de vagues. J'ai laissé mon drap de bain et mon maillot à sécher, vous savez où les ranger.

Vivement les vacances de Pâques !

Je vous embrasse tous.

Grand-mère Zahra.



Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans à vous
commenter cet article

commentaires

soleildebrousse 13/01/2009 20:18

zut... une maison où nous n'irons pas toi et moi.

edouard 13/01/2009 12:32

C''est noté, madame.
Emma tu ne cesseras de m'épater qua quand je perdrai le goût du bon, du beau et de l'original. Et ce n'est pas demain la veille, je crois...

hervé pizon 10/01/2009 23:27

j'avais noté de le relire.

denis 10/01/2009 20:21

très réalistes tous ces petits mots avant un départ en voyage
il y a toujours des choses à laisser derrière soi quand on part
beau texte en tout cas
denis

Gondolfo 10/01/2009 16:09

oui pour les ronds dans les bocaux de confiture :)

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche