Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 19:36
Je te regretterai

de l'aube à minuit

Et un jour petit-crème

sur une asperge de feuille

je verrai le rayon blanc sur le vert-de-gris

Je lèverai la tête

comme si de tout était

haute

d'une couleur

oh

si

de celle-là

qui t'appartiendra

Je te toucherai

de la pointe

rose

Ce sera

quand je sortirai de la chambre

au printemps

de mes nervures.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans allez - des poèmes
commenter cet article

commentaires

Karine 14/01/2009 21:06

"au printemps
de mes nervures."

J'aime beaucoup.

Edouard 13/01/2009 12:36

j'aime les images, et les filigranes. je n'aime pas trop les oui-dits des gratte-papelards premier degré. je préfère les inversés: "comme si de tout était".

hervé pizon 12/01/2009 10:22

ta langue toujours verte

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche