Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 14:06
L'exaltation de la courge

Coupé le dernier potiron de l'hiver,
il fait si calme dehors
il porte à entendre des oiseaux.
L'écureuil glabre viendra bientôt
ronger les noisettes je songerai
le couteau dérapera
l'escalier raide ;
à un réveil de la nuit perçu
je tendrai
lors
l'eau frissonnera
la mollesse des quartiers menus
fagotés
de branches de céleri.
Un soir brun
dans le brouet
de la bouche :
comme tes lèvres parlent !

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans allez - des poèmes
commenter cet article

commentaires

soleildebrousse 05/03/2009 15:44

Ainsi donc la femme en sa cuisine émet-elle de douces vibrations comme un tableau. Sais-tu, toi, que tout te va ?

hervé pizon 04/03/2009 12:45

tendre l'oreille

edouard 25/02/2009 17:14

Et si elles prenaient l'air du rouge en plein soir de pallabre? Comme un Bouddha des chambres froides, dont le crédo pétille en limonade?

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche