Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 15:09

Das einfache Kind*

 

 

 

Il ne faisait rien
ne remuait pas l'ongle diaphane
ni ne faisait sauter sa cervelle blanche
de-ci de-là
dans la boîte fragile extra lucide
de membranes à tous crins
Il ne parlait pas
continuait à battre d'un cil cardiaque
D'autre temps il n'y avait eu
jusqu'à preuve d'autre mémoire
Les gens l'exhortaient
à agiter de la moindre inclinaison opaline
son appartenance à ici
pour eux
les mobiles
les pensants
les vifs vivants agités
Il gardait en nuit blanche
sa main
qu'on posait selon les jours les saisons les visites
sur sa cuisse sur la table sur la paille de la limonade
en marque-page
Il roulait
là où ils voulaient
au bord des nymphéas au pied de la tour Eiffel
sur la muraille de Chine à Zanzibar
lui ne désirait rien depuis toujours
Seul le vent malin agitait les cheveux de sa boîte.

 

 

 

 

*en allemand, il y a trois genres : le féminin, die, le masculin, der, le neutre, das. Pour l'enfant, on dit « das Kind » Das einfache Kind : l'enfant simple

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans allez - des poèmes
commenter cet article

commentaires

stephanie+gaou 16/05/2009 18:55

Enfant d'évanescence...

Seb (Skarod sur Myspace) 15/05/2009 12:21

La transparence, la justesse de tes mots. Bel enfant simple, bel enfant!

Thierry+Benquey 15/05/2009 11:33

Il y avait aussi le chene et le roseau...
Magnifique mon amie. Es könnte auch ein Ding sein aber nein das Schmücken macht sich viel besser mit Kinder.
Je t'embrasse
Thierry

Mèl 14/05/2009 17:38

Oh...triste...triste était l'enfant

hervé+pizon 14/05/2009 15:41

non, non pas bonne pioche... en anglais

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche