Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 02:36

La nuit est là, place de la République pareille
Des voiles glauques je parle
tu me dis tes yeux couleur huître
je ne suis pas sûre du compliment
et bats des cils trop fardés
De jeux de mains je retiens celles du serveur hombre
pressant le citron dans le shaker
Comme la lune, ce point non remarquable,
est rabougrie
comme les jours n'arrivent pas à s'effilocher
comme le donnant succède au donnant
comme l'interrupteur appelle la paupière close
et les sens si je veux quand tu peux
Ah ! Cette ivresse sombre des amants
Là où Barcelone retrouve ses plages arrosées d'accordéon
et mon maillot dégoulinant sur les civelles promises
sous le manteau
Et le caviar à Varsovie !
La nuit est là, place de la République pareille
Un homme en smoking propose
Blue moon
Comme le monde, ces gens funèbres, dîne
comme la musique ne se détache pas du clavier
comme la main écarte la coquille vide
comme les décolletés se flétrissent
Je porte à ma bouche le dernier pétoncle
lorsque tout s'éteint
que je m'engoue
j'entends dans la pénombre
happy birthday
je ne suis sûre que de ta main
qui essuie la traînée noire de ma larme
Surgissent une lumière et un taxi :
- Où allez-vous, Colombine ?
- Au carnaval de Dunkerque ! Presto !

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans allez - des poèmes
commenter cet article

commentaires

busard 26/05/2009 14:43

Flap ... l'oiseau se pose sur cette nuit si pleine de délicatesses !

Stipe 20/05/2009 14:00

et la lune rabougrie nous tourne le dos...

je me suis laissé envoûter par les mots, comme c'est grisant de se faire griser.

Thierry+Benquey 20/05/2009 10:13

Je rougis à la pensée de la rougeur qui m'envahit en lisant cette phrase : Je porte à ma bouche le dernier pétoncle.
C'est grave docteur ?
Je t'embrasse tout en souriant
Amitié
Thierry

emmanuelle grangé 20/05/2009 11:29


ah ! j'aurais maintenant juré une rougeur ailleurs ! ce n'est pas grave, homme, tiens ! est-ce agréable ? va savoir ! je t'embrasse toute en rires.


Mèl 20/05/2009 09:53

Voyage au bout de la nuit...
Comme la traînée noire de ta larme. Superbe. Emotion perceptible toute en douceur.

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche