Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 00:56
Macbeth 1952 
  
    Elle s'ennuie des beaux mots tout comme des images enluminées. C'est que
dans sa chambre le papier peint entourloupé pend, qu'on y retrouve l'empreinte
de doigts, de crayon qui ont bravé cette frise convenue depuis le baptême de l'air.
C'est que sous la moquette bouclée et grattée par ses mains se décolle
une couche de linoléum et sous le béton, le crâne du voisin ?
C'est que la pièce ne résonne jamais assez large de ses cris. Alors elle fait des trous.
Elle chignole la tête des passants proches, pour les plus lointains, au mieux,
elle les empêche de dormir las, elle vrille leurs méchantes façons de marcher sous le ciel, la tête dans le cou, le menton sur le sternum, les mains dans les poches.
Elle balance ses miaulements à la lune. Et pan ! la tapisserie, et pan, la vitre :
pauvre oisillon, le voici punaisé ad vitam d'une vocalise inouïe à son nid mâchouillé -j'en passe et d'autres exemples plaqués-.      
   Comme enfin, bien des efforts après, le bleu murex teinta le corps époumoné
de la jeune fille qui un jour s'était prise de langueur pour des murs
et d'amour pour l'air de la somnambule de Macbeth !
Épilogue : où l'on ouate et cloue un cercueil pour que dérésonne la voix d'une jeune fille, où d'une flambée restent un numéro au colombarium et des sirènes en mer Égée.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans à vous
commenter cet article

commentaires

Edouard 19/06/2009 11:27

ça change des loups clichés qui hurlent à la blonde vacillant dans le flou cataractartistique...bonne journée à toi, femme inspirée

hervé+pizon 15/06/2009 11:55

depuis que tu as écrit, elle va "mieux" !

emmanuelle grangé 15/06/2009 12:01


c'est la téléfratrie !


ayaquina 12/06/2009 09:26

Je viens de voir que tu as Stipe dans tes liens, tu connais donc la communauté dont je te parle, eheh. Très bon Stipe, il est dans mes liens également.Voilà, cette fois je laisse vraiment. A très bientôt.

ayaquina 12/06/2009 09:24

Waouh! Quelle puissance dans l'écriture. J'étais moi même clouée au mur de sa chambre au cours de cette courte promenade qui secoue les neurones. J'aime beaucoup, vraiment. J'étais venue te souhaiter la bienvenue dans ma communauté des "manuscrits en ligne" et je pense que je reviendrais parce que ton écriture me plaît vraiment beaucoup.Je me disais qu'elle a bien le profil pour les "francs blogueurs" qui est une communauté que j'apprécie beaucoup, même si ça ne correspond pas à ma proposition littéraire (jeunesse). Va faire un tour là-bas si tu ne connais pas, je pense que tu aimeras. Voilà à très bientôt, assurément.

Mélancholia 11/06/2009 21:35

J'aime Macbeth 1952. Merci pour ces beaux mots, un poème.
- Mèl

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche