Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 17:46
Il se produisit presque ceci ce 3 juillet 2009 au Charlie Jazz Festival à 19h :





De la légèreté des pieds
Texte Emmanuelle Grangé
Musique : Frank Lovisolo

Je me disais en arrivant pieds nus dans la clairière, il faut être gonflé et sans vergogne pour marcher ainsi sur les voiles des Argonautes jetées à terre. J'arrêtais de penser pour cheminer là où mes pas pouvaient éviter les feuilles pointues des chênes verts, les débris des cognassiers grecs; je me voulais du bien, je le désirais tant... La toile du navire s'y prêtait, mes soeurs sirènes s'attaquaient au mât des contrebasses; elles emmêlaient leurs stridulations aux cordes, le concert pouvait commencer ! J'avançais prudemment, pieds indemnes. Je te parlais, cher Ulysse, enfin débarrassée des oripeaux du quotidien, j'érigeais la lettre la plus haute, la plus fragile sans dé à coudre ni canevas, d'un doigt effilé; je mettais un mot devant l'autre, je jetais, ordonnée, l'élégie au panier. Le vent pouvait bien arriver, il m'aidait à flanquer par terre les dernières absurdités lettrées. Il attisait grondeur et impatient ce qui sourdait en moi. Et tous les joyeux écrasaient une larme tant le souffle était mordant et ils froissaient et ils jetaient leurs papiers ! Je ne bougeais plus, autour de moi voltigeaient en boules informes des manuscrits en araméen, en serbo-croate, de Socrate, de Louise Labé, des passeports, des passe-droits, des règlements d'immeuble, de bonne conduite, des partitions de Mahler, des esquisses de Cézanne, il pleuvait les derniers dessins des enfants de Terezin... Mes pieds et les cordes de la clairière s'en souviennent, devant nous le jour était possible. Je prenais ta main, mon amour, nous partions enfin vers le silence.
EG
 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans à vous
commenter cet article

commentaires

GUARDIOLA 31/07/2009 10:04

Je trouve ta voix aussi belle que ce que tu écris...

Renard 24/07/2009 20:20

Trop beau.....
Texte écrit, récité, ...magnifique

Hime 13/07/2009 10:39

Pieds nus et bijoux au clou. Muscles lâchés, je suis prise. Dans l'herbe je rends mes armes aux instruments. J'ai fermé les yeux au son de tes mots, baissé ma garde, ce voyage m'enlace.

Thierry Benquey 11/07/2009 16:14

La voix et la musique... Je me suis laissé flotter sur les deux comme tu peux te laisser flotter dans une rivière, tu te vides l'esprit pour laisser la place aux sens.
J'ai aimé.
Ta voix je présumes à la manière dont est prononcé Mahler.
Je t'embrasse.
Thierry

Frank 11/07/2009 11:40

merci !!!! Chouchou

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche