Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 17:00
 

On crut enfin remarquer un événement exceptionnel saisonnier sur le pont Alexandre Tri.

Elle s'assit au bord de l'eau, et rien que des nuages d'avenir. Encore les attendait-elle. Elle balançait des gambettes,

et chacun de penser que le moment venu il arriverait à repêcher à temps ce papillon borné.

Chacun y allait de son délaçage de souliers, comme ça, en sifflotant. Il est vrai que le bitume brûlait en cet été, que la transe montait des pieds.

Hop, hop !

Mais la belle ne se décidait pas, autre chose des coutumes la préoccupait,

et les chacuns de se violenter au rouge les petons, et les autres de dérouler un cordon sanitaire.

Kiki et Mark arrivèrent de Mexico en hélicoptère. On requinqua Esther Williams. On déquilla le Tour de France et la Miss sandwich. Le Président serra quelques mains moites et encouragea d'un clin d'oeil ses ouailles. Le tri drapeau flottait côte à celui des multi étoiles, et les entrailles et les apnées ! Quels bleus !

Au bord était la belle qui attendait le nuage.

Au bord s'en fut-elle à l'aube d'un nuage de transhumance.

Tous les pétards mouillés

et tous de s'en retourner thésards.

Rien ni personne un nuage ne pouvait contourner.

Et surtout pas en face le soleil qu'elle rejoignait en Colchide ou à Smyrne ou dans le 12e arrondissement ou.

Poussière d'esprit.

Plouf.

Depuis ce jour-là, de grandes et longues gambettes vertes ombrent les pique-niques des jeunes gens sur les quais de la Seine. Elles font des ramages aux bouchons dégoupillés, et le liège si léger chantonne à pas de coutume.

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans à vous
commenter cet article

commentaires

edouard 30/07/2009 11:35

Belle inspiration Emma...et toujours ce style si particulier, la marque des non calculatrices aux touches tantôt pastels tantôt criardes de silence vrai...

stephanie gaou 27/07/2009 16:05

En artifices et pétards mouillés, une balade de bords de Seine et quelques rappels aux slavophiles dont je fais partie.

Stipe 20/07/2009 16:25

les tiens, de pétards, ne sont jamais mouillés, et ils nous éclaboussent de lumières multicolores.

oh la belle bleue, oh label rouge.

hervé pizon 19/07/2009 23:28

où nagent et coulent tes mots et ta pensée, toi l'aquatique

emmanuelle grangé 20/07/2009 08:47


c'est sans doute qu'il y a un peu d'air aussi !


zoubida 19/07/2009 16:52

si magique, ton écriture... (essayé de m'abonner mais fonctionne pas) bises

emmanuelle grangé 20/07/2009 08:46


pas grave, ma fidèle écouteuse habiba


Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche