Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 00:08
 

Que sont ce tremblement, ce vide sous les semelles ?

Il  s’accroche au coût de la vie, pourtant il sait que de précieux il n’y a que ce qu’il entrevoit, quelques filons de chercheur d’anguille.

S’il range son bureau, écrira-t-il plus soigneusement ? Le gras de l’huile sur la tomate, la cendre de sa cigarette sur le papier dispersée par son souffle, répandue aux pieds de son fauteuil rendraient-ils moins lisibles les mots imprimés ?

Sur mon meuble à glissières, il y a un pique-fleurs en verre rempli de stylos, une grenouille en stuc portant un énième crayon, du courrier administratif, un pèse-lettre en bakélite, des coraux blancs, des fossilisés de toutes mers, des post-it jaunes, un article du Monde daté du 25 août sur Habiba Sarabi , une photo de Beckett goguenard, un rouleau de scotch, des tas de cahiers cornés par le trimballement de mes sacs ici et  là, un noyau d’abricot qui pourrait figurer un œil dans le dernier bois flotté glané cet été, un carnet  offert par Anna coincé entre la lampe et le miroir triptyque rapporté de Strasbourg, une gravure sur bois et le soleil d’aujourd’hui qui balaye mon bras droit, et des dictionnaires, et plein de tiroirs, de la poussière-reliquaire.

A cet endroit, je quitte une de mes babouches. Je deviens sérieuse ! Et tant d’air. Ne m’en veuillez  pas pour ces bribes, grondez, ruminez, oh ! Tempêtez, rugissez ! Il est en moi, las, encore ;  bats les champs de betteraves, et d’un, le ramier en plein vol, conte-moi encore l’œil du chevreuil qui rencontra le tien sur le Hochsitz *, et de deux, cette larme rouquine que tu me léguas ! Paix, mon père, enfin tu prends ma main, et jamais la tienne dans mes cheveux.

 







*
 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans Anne-Olivia Belzidsky
commenter cet article

commentaires

le babel 23/04/2011 17:44


je ne savais que, depuis l'affût élevé à l'orée, on entendait tout cela


emmanuelle grangé 24/04/2011 10:47



des vertes, des douces et des crétineries (manques d'iode) en commentaires.


Il doit y avoir un "poème" un peu plus tard à Anna, mais rangé dans une autre catégorie... Tu es un curieux sacré, et tant mieux ! Merci



edouard 02/10/2009 17:06


Je ne suis pas écrivain, je jongle seulement pour faire danser les ouvriers...


stipe 02/10/2009 16:33


oh ma vilaine, t'as encore maltraité l'ego d'un écrivain !


Frank Lovisolo 02/10/2009 13:46


" Enter " !!!!!!!!


emmanuelle grangé 04/10/2009 10:40


oui !!!!!


edouard 02/10/2009 13:11


Ruminer fait partie de la vie, je ne suis pas venu ici bas que pour cirer des pompes.
Et je ne vois pas le rapport entre ton retour et mon com. Oui, les petits cercles élitistes snobinards qui se congratulent à tous de bras quoiqu'ils écrivent existent bien, c'est connu. Et si tu ne
me commentes plus depuis longtemps, c'est qu'il y a bien une raison. D'ailleurs les gens de ton entourage ne me commentent plus non plus, à part Thierry. je ne commente pas pour être commenté en
retour mais le fait est que ces non-retours sont éloquents. Mais pas francs.


emmanuelle grangé 02/10/2009 13:22


Ô ciel ! un parano plus parano que moi ! mais tu fais bien me rappeler à l'ordre : car et pour cause d'absence et de travail ailleurs, il y a fort longtemps que je n'ai pas lu mes chers Stipe,
Hime, Thierry, Soleildebrousse, babel, Hervé Pizon, Lilas Kwine, Noune... que de curiosités en perspective ce we !


Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche