Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 23:14

 

 

Cette année, comme toutes les années depuis mes chaussettes longues turco-berlinoises, j’irai à Cannes, j’aurai offert à mes parents une villa avec vue sur le ciel qui leur est tombé sur la tête il y a belle lurette, j’aurai appris par cœur le nom du président (Robert de Niro, Robert de Niro, pas Jeanne Moreau) et celui de son assemblée internationale, je penserai à Mitterrand lorsqu’il y a trente ans chez mon ami H… dans le quartier de l’Orangerie à Strasbourg, fraîche étudiante, je pleurai faute de mieux toute à ma gauche émotion.

Je monterai les marches, comme toutes les années, pleine aux as, un toit sur la Loire pour mon père, un toit à Samarkand pour ma mère, sûre de mon art, je ne sais encore si réalisatrice ou interprète je serai, en tout cas, je veillerai à ne pas me prendre les pieds dans ma houppelande. Je répondrai, humble si humble, aux questions des journalistes, aux flashs des photographes, sans ciller, je serai waterproof et sirène en mon fourreau strassé.  Je livrerai, mystérieuse schématique, le dernier rêve de Manoel de Oliveira. Je n’en dirai pas plus et afficherai mes clavicules en mon décolleté poudré. Je ferai sourire amoureusement mon amour qui devant la retransmission télévisée aura relevé mes possessifs redondants, les aura qualifiés d’enfantins, « je me lave mes pieds plutôt deux fois qu’une pour cause de mes chaussures tennis » entretenues cependant par le personnel du Carlton. J’aurai la trentaine officiellement déclarée et Sharon Stone en pense-bête. J’aurai mon chef-op’ et l’éclairage en mon bon profil, j’aurai quand même mon mot à dire à propos de l’Afrique, je toucherai ma bille quant au Pakistan. Ce sera diffusé sur Canal Plus, faudra que je parle de Taddeï à mon agent, un créneau dans son émission avant qu’elle ne prenne l’eau, c’est du sérieux. Il dira oui quand je passerai la rampe Opening Night et signerai les autographes pour les ceux caressant mon sillage moulé discret. Je serai l’exemple remarqué, je glisserai assez tôt dans les beaux draps pour le lendemain qui se devra rieur et causerai ainsi ou comme maintenant d’insomnie aux étoiles. J’aurai du bon pain sur la planche.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans sans
commenter cet article

commentaires

GUARDIOLA 04/06/2011 21:57


Aucun conditionnel, bravo! Un bonjour à ta plume subtile et à tes clavicules éponges d'éclairage...


zou 14/05/2011 21:20


ma démaquillée, pas maquillée,


Seb 13/05/2011 12:41


Quand je t'apercevrai de loin, je te ferai signe de la main! Je serai si fière de toi! Je verrai ton sourire malin!:)


emmanuelle grangé 13/05/2011 20:10



Quel beau jeu de main à deux !



le babel 12/05/2011 20:49


Avec mon éventail et mes lunettes foncés, tu devais me reconnaître chez Martinez, le PMU qui accueille tant de vieux poivrots qu'on l'a nommé le festival des Cannes. Mais, engoncé sous l'étagère
couverte de céramiques (poissons, coqs, géodes avec gondoles), dans le calme du gras rococo, tu ne m'as pas vu. Normal, le paillasson était tout rosé du couchant, et les deux marches glissantes
sous la sciure. Mais sur la bouteille de vin, il y avait trois stars et un goût d'ivresse… Ah Garchy-les-Gonesse !


emmanuelle grangé 13/05/2011 20:08



Avec les miennes(lunettes foncées) je t'ai bien vu, itou les trois étoiles, comme tu m'as vue me vautrer dans le protocole que je n'avais répété, las, ciel, massacre à "Garchy"; où étions-nous et
pourquoi ?



emmanuelle 12/05/2011 10:43


comme chaque année, il pleuvra sur le fest'd'Cannes .... on prend les paris ????


emmanuelle grangé 13/05/2011 19:52



ô toi, ange noir de la voie lactée !



Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche