Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 17:12

 

 

 

 

En chemin, des passiflores bombées velours et l’oiseau.

Au détour, une radio, les derniers cris et l’oiseau.

Sur les cailloux, des pétales et la barge.

Au ciel, un avion et la barge prudente.

Dans les peupliers, leurs cliquetis et l’oiseau barge.

Sous la lune, des lucioles par milliers, du tonnerre et l’oiseau.

La barge est un oiseau, et tu es dans l’avion.

Les fleurs des ronces sont en fruits, l’oiseau n’est pas bête à s’y piquer.

Les cerises sont en noyaux, l’oiseau est passé

que je vois dans le ciel, qui te vole sur la tête.

Sur la place Tahrir

tu viens d’atterrir, je ne suis pas loin, par le chemin

à guetter le retour de l’oiseau bagué de tes nouvelles.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans sans
commenter cet article

commentaires

pascale 06/07/2013 18:56

ma grangé ,la ville commence à se réveiller après la chaleur ,l'agitation peut commencer..et ta pensée poétique que je découvre..me porte

Sybille de Bollardiere 05/07/2013 20:48

J'aime beaucoup ;-)

le babel 05/07/2013 18:41

Combien de pleurs place T, ahir, ien Am Men.
Combien de larmes place T ?

emmanuelle grangé 06/07/2013 12:02



reçu hier par courriel des nouvelles de vie sur la place T...



Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche