Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 14:07

 

 

 

 

C’est une dame âgée de plus du tout très jeune, ni gironde ni grosse, mais ronde, c’est ça, le visage, les boucles de cheveux blond blanc, l’imper beige gonflé par la taille ouvert sur un chemisier fleuri discret, un triangle de jupe sans couleur – je ne sais plus – sous les genoux, des jambes en collants chair pas croisées – si tu les croises assis dans le métro, tu n’as pas fini d’être emmerdé par les pardon des énervés polis ou les coups des énervés pas polis qui entrent et sortent –, des chaussures avec des pieds dedans, un grand cabas rectangulaire en coton matelassé comme une garniture de couturière ou comme un cosy pour théière (tu vois ? bon) rose indien avec des motifs indiens au tampon, arrimé à un avant-bras. Elle a un livre de bibliothèque recouvert plastic et code barre, passionnément entre les mains, des yeux et une bouche qui sourient, des yeux qui se baladent de gauche à droite, bouffeurs de pages, des yeux qui sourient, cette lecture lui plaît, rien ne peut lui arriver. Cette femme peut lever la tête vers son voisin bruyant, elle aurait de l’intérêt passager pour l’éventuel gêneur, une certaine compassion, de l’indulgence voire de la curiosité pour le jeune homme  au téléphone portable et revient à sa lecture qu’elle n’a pas quittée. C’est une femme rare, elle est hors catégorie des liseurs rabougris métropolitains ; pour un peu, elle me donnerait envie de lire Amélie Nothomb – impossible de distinguer le titre : pour l’heure, face à elle, j’ai entassé les deux chèvrefeuilles et l’hortensia grimpant nouveaux sur mes genoux, je la vois sourire passionnément à travers les feuillages. À la une du journal que je ne peux déplier, la mort de François Maspero et celle de Günter Grass.

 

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans sans
commenter cet article

commentaires

l e b A b e l 15/04/2015 15:53

Eu égard à la réalité que la "REQUETE DE LA SOCIETE ANONYME "LIBRAIRIE FRANCOIS MASPERO" TENDANT A L'ANNULATION DU JUGEMENT DU 25 JANVIER 1971 PAR LEQUEL LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS A REJETE
SON RECOURS DIRIGE CONTE UN ARRETE DU MINISTRE DE L'INTERIEUR DU 27 JANVIER 1969 PORTANT INTERDICTION DE LA REVUE TRICONTINENTAL, EDITION FRANCAISE, ENSEMBLE A L'ANNULATION DUDIT ARRETE ;
VU LA LOI DU 29 JUILLET 1881 ET NOTAMMENT SON ARTICLE 14, MODIFIE PAR LE DECRET DU 6 MAI 1939 ; LA LOI DU 19 MARS 1939 ; LA LOI N° 49-956 DU 16 JUILLET 1949 ; L'ORDONNANCE DU 31 JUILLET 1945, LE
DECRET DU 30 SEPTEMBRE 1953 ET LE DECRET DU 30 JUILLET 1963 ; LE CODE GENERAL DES IMPOTS etc…"
Ça va discuter sec au bar et devant la cafet des anges.

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche