Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 15:29

 

 

 

 

C’est ainsi, à chaque fois. Parce qu’il faut bien qu’elle dise au revoir, on ne sait jamais, si jamais elle s’endort pour de vrai, ça lui échappe, elle dit dans sa tête, à l’entrée du bloc opératoire. À toi, à tu, à vous, la liste défile après que la grosse s’est gouré d’endroit où diffuser l’élixir d’assoupir – vous êtes une grosse méchante, vous, qu’elle essaie de rire pour la détendre, la grosse, et qu’enfin la grosse arrête de la piquer au mauvais endroit. Elle en oublie quelques uns dans sa liste, mais elle se dit que les adresses aux uns rebondiront sur les autres, alors, ça suffit, et la grosse ne la ratera pas plus longtemps, ou elle protestera, d’abord à l’accueil, puis à l’ultime hiérarchie, un ponte, une pontesse.  Bref. Y a de l’espoir. Tous seront informés, mais tous ne sauront pas forcément quelle musique elle préfère pour son incinération – incinération ou bière en terre ? Il s’en passe des choses, des histoires, des regrets avant le masque, après la grosse : ai-je assez exprimé mon amour, oh, je n’ai pas rangé mon bureau, le manuscrit en l’état est éparpillé sur le canapé, y a plus qu’à paginer, il doit y avoir un contrat d’assurance, …

 

C’est faux, peu importe, tu dis juste au revoir à Tous – tu n’aimes pas t’endormir forcée – tu les plains et leur tristesse, tu te sens toute petite et sanglée dans ce brancard et par la grosse qui te fait mal, tu roules, malgré toi, de grosses larmes, ça alors, t’as encore une main pour les essuyer au cas où quelqu’un les verrait, personne ne voit, tant mieux ; tu te réveilles, c’est le principal pour les autres qui t’attendent. Deux jours après, tu ris avec une jeune femme, un jeune homme et des chats – un chat te lèche la main enflée bleuie par la grosse maladroite.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans Anne-Olivia Belzidsky
commenter cet article

commentaires

lilas kwine 27/03/2014 19:34

vraiment, c'est ici toujours l'attendu de l'inattendu
et toujours ça me fait du bien

amitié.

Sybille de Bollardiere 27/03/2014 16:33

C'est comme toujours beau et tendre et j'ai de plus en plus souvent envie de relire tes chroniques sur du papier. C'est prévu ? je t'écris...

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche