Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 12:33

De lui j’ai un cadeau tangible, un éventail 18e, lorsque nous osions croiser nos pensées sur le rêve de d’Alembert, de lui j’ai le goût du nez en trompette, de lui qui m’appelait la pinasse alors que je jouais avec lui, d’Alembert, Mlle de Lespinasse, j’ai l’odeur de la mélancolie secrète, de lui, mon père, mon grand frère, comme toute cette côte ouest est glabre aujourd’hui, comme je ne m’attends jamais parce que poussière je n’aspire pas. Vanité !.........................................................................
IMG



IMG 0001

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans la nuit
commenter cet article

commentaires

soleildebrousse 31/12/2009 12:31


Le lit vide en dit presque autant sur la scène.


Thierry Benquey 16/12/2009 09:39


Les amis ne s'en vont pas vraiment, ils vivent dans nos souvenirs, au chaud dedans. Je t'embrasse. Thierry


hervé pizon 15/12/2009 18:53


... oui, avec toi, et pensées vers lui.


Frank Lovisolo 15/12/2009 14:58


Je te comprends...
Tu le sais...


christian B. 15/12/2009 14:04


Parfois, et ainsi, devant et sur les rivages en peine, ces Lumières qui jamais ne font et feront défaut, déployées plein éventail de pensée, de tendresse, de présence...
A toi, avec toi, de tout coeur...))))


Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche