Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 17:09

 

 

 

 

C’est incroyable : je lui écrivais, repose-toi, ne viens pas, ça n’est que du théâtre, je viendrai chez toi te dire bonjour ! Et tu es mort. C’est ça : en ton jardin, au milieu de tous, je répète ça, je viens jouer à Alès, je te disais de ne pas venir, c’est Hugo, tu connais, ne te déplace pas, je viendrai te voir, et tu es mort. C’est d’un commun attendu, ça n’était pas prévu.

Je prends la parole au milieu de tous, parmi tous en ton jardin. Je dis ça, j’improvise, ça n’est pas si facile, pourtant je le dis de toute évidence, bien entouré de mes filles et de tous, je pense au dernier petit, du haut de ses quatre ans, je n’y pense pas, je les sais, je dis évidemment. On dira que je suis acteur, on ne se trompe pas, on dira, facile, je n’ai pour habitude que passer le texte d’autres par mon corps, et de penser, d’aimer et de penser.

C’est elle qui dit ça, qui me connait presque, qui sait les heures de doutes, de recopiage de textes, par cœur.

J’ai dit au revoir au vieux mort de vieillesse, je vais rendre visite prévue à mon ami, je reviendrai dormir chez ma fille qui est venue enterrer son grand-père, marcher dans la forêt des Cévennes avec le petit, il sera encore trop tôt en saison pour sauter sur le trampoline avec le petit dans le jardin de sa grand-mère morte. (Ce n’est pas facile, tous ces morts, ça occasionne une otite passagère ou durable chez le petit.) Puis nous chausserons les bottes, nous irons chercher les œufs en chocolat sous le frêle abricotier, à l’emplacement du potager recouvert d’herbes si vertes si hautes, peut-être sous la véranda s’il pleut trop fort. Ça nous fera mal au ventre, bien aux rires.

 

Nous reprendrons le train mardi, ma fille, le petit et moi, à l’heure où tous reprennent le travail, et mes filles, les petits et moi. Ça n’était pas prévu.

 

ca.jpg

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans portrait
commenter cet article

commentaires

Soleildebrousse 20/04/2014 08:15

Dire en tout petit ce qui à l'intérieur est peut-être déluge et fleuve de la mémoire remontant. Pêcheurs sortez vos filets et partez vite, écrivez tout ce s'y arrête un instant pour ne pas trop
oublier.

l e b A b e l 19/04/2014 20:32

j'allais écrire sur ce thème, et te lisant, puisque tout est dit, je vais l'écrire encore.

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche