Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 13:57

 

 

 

 

Le matin, je fais mon intéressante.

Je crois me rappeler un rêve du tonnerre. Je riais si fort que je me réveillai, je me suis entendu rire, c’était drôle sans doute aucun, ce n’était pas un rire cynique – plus tard, ça viendra, plus tard –, je cascadais de rire, je rigolais cristal, bronches, gorge, bouche en caisse claire. Les mots sans froufrous arrivent plus tard, après le ristretto la douche le parlage aux plantes tout le tintouin quotidien toute la misère du monde, et la cause de mon rire de plus en plus ténue. Une paille. J’enlève les dentelles, les bretelles des mots, ils ne tiennent plus qu’aux épiphyses rongées des os, forcément, parfois ils chutent. J’ai les mots dans les talons, la cause du rire pareil, d’ailleurs je ne ris plus, je sèche, ni ne pleure (je pleure en fin de journée, à la nuit, c’est logique, ne me dis pas le contraire.)

« J’avais une maison en Afrique », je répète, je te vois sourire et hausser aimablement les épaules, c’est la plus belle phrase lue ou entendue, c’est le matin, je ne discerne pas encore si c’est Karen Blixen qui l’a écrite ou le film qui commence ainsi, je vérifierai. Peu importe, c’est la plus belle phrase, sujet, verbe, complément. La deuxième est plus alambiquée, aussi je ne la retiendrai pas : j’ai franchement ri dans mon sommeil, mais je ne sais pourquoi.

J’ai oublié cette année l’anniversaire de ma mère.

Je finirai la lecture du manuscrit de mon ami.

J’ai rendez-vous à 16h20 à l’école, Paris 20e.

 

Rempoter l’Epiphyllum.

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans sans
commenter cet article

commentaires

anatole2011.over-blog.com 27/06/2014 14:01

J'adore ce texte, tout y est, et ce rire qui résonne, et ces larmes le soir venu, et ces gestes.

patrick dreux 20/06/2014 12:56

je t'ai entendue rire....

lilas kwine 19/06/2014 09:51

ah.... (la plus belle phrase en effet)

l e b A b e l 19/06/2014 06:50

Tu as raison d'appeler la réalité par son prénom, en énumérant ses mots doux. Ça fait comme un coup de vent qui soulève la tulle le temps de soupirer des souvenirs heureux.

Aurélia 18/06/2014 18:09

"I had a farm in Africa" ... merci pour ces moments partagés qui tintinnabulent j'aime bien... très bien... n'oublie surtout pas l'Epiphyllum!

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche