Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 16:47

 

 

Tu te regardes plonger dans les sillons, la nage, c’est comme le vélo, ça ne se désapprend pas. Tu crawles loin, plus loin encore, tu ne te biles pas, tu vas jusqu’à Cordouan, et je reviens, ne t’inquiète pas, tu dis, tu t’y crois, tu souffles déjà car loin est le phare, égratigneux les rochers, tu sais le passage indemne à cette heure de marée, tu voles au-dessus des pierres, tes pieds se parent d’algues palmes, tes cuisses se galbent, tes bras itou, tes doigts blanchissent que tu remarqueras plus tard, plus loin, tu bois la tasse, ton ventre s’étire, tes yeux se plissent, tes cheveux traînent, il y a ta bouche qui recrache la terre qui crie de tout son sein, enfin, je le suppose car tu ne penses plus à rien lorsque tu abandonnes le vélo sur le sable et vas plonger dans l’océan.  

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans sans
commenter cet article

commentaires

GUARDIOLA 24/03/2013 10:34

Amusant de vouloir rester dans le cadre du vélo mais on nage dans le plaisir de te lire.

emmanuelle grangé 24/03/2013 18:47



me voici toute titane !



sybille 18/03/2013 05:03

Bain de nuit au fil des lignes, un bon goût de sel et le vent qui se lève. :)

emmanuelle grangé 18/03/2013 09:46



Des pensées à toi, Sybille, sur les bords du Perche



Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche