Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 12:26

 

 

La photo de ma prêteuse Fragon ou de la suite dans les blogs

 

 

 

Tu es mon amour, ainsi commence l’histoire, rien ne la contredit ni les quelques cyprès aux ombres effilochées qui camouflent, maigres fiers cols, la vieille gisante du village, feu marin son épousé ni le coup de frein mécanique et vain.

C’était en Corse ou au Père Lachaise, c’étaient des pas, l’un devant l’autre, tu savais combien je préférais l’un à côté de l’autre pourvu et tant mieux les ramifications.

C’était en avion-jet ou devant la fenêtre.

Tu me fais du bien, tu me fais du mal ; nommer cette rencontre un amer remarquable chaotique sur l’huile du bitume n’englobe-t-il pas tous les gémissements de la terre, la joie des jambes flanelle? Et tant pis si le lendemain devient faussaire de l’hier, creuse la moue, cerne les yeux, éphéméride les lunes.

Au début nous étions des mille et des cents à nous accoupler pour le meilleur, ensuite pour le pire à nous clouer les ailes délivrant la jactance des patati patata, un pot-pourri de regrets qui hoquette le sent-bon des draps et les arpents fertiles d’un séjour sur terre. En dernier, nous fûmes ballottés comme décrochés du cadre lasuré, restait dans la fumée de la tapisserie ce rectangle blanc telle la non promesse d’une histoire malgré nous. Veinulé dans le bois de Fontainebleau, vu à jamais un jour de grande chaleur, « je t’aime ».

Comme ils sont remarquables, ces vieux enfants, rouge balluchon, qui dansent des percussions sur le bitume et rateront toujours le bus impatient !

 

 

nat-1.JPG

 

 

photo prêtée de Fragon link  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans à vous
commenter cet article

commentaires

hervé pizon 03/05/2011 22:11


"à tendre"
superbe !


le babel 03/05/2011 17:00


j'en a le sonotone tout émoustillé


anatole2011.over-blog.com 03/05/2011 14:31


captée dans le faisceau du jour
quand l'ombre se fait feuillage
on devine la précaution des pas
on souhaite l'immense tendresse


Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche