Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 16:47

 

 

 

 

Tu m’attends sans ton galure avec un baluchon de mini tomates, l’interphone ne fonctionne plus, tu dégringoles les escaliers et ouvres la porte. Clac, un cliché souvenir.

Tu as passé l’aspirateur là où tu as pu, tu peux beaucoup, tu as écrit un texte, un duo, tu m’as demandé si nous pouvions l’enregistrer, tu penses bien que j’ai dit oui – une hugolienne intranquille, ça ne se refuse pas.

Là, c’est parenthèse cirage : on peut passer outre ta chevelure, on a tort, elle est si dense, ta chevelure, on y entend les oiseaux. Ça n’est pas brosse à reluire, elle vient d’où, ta chevelure, et toi, ton nez ?

On voit beaucoup au travers, enfin, on pense voir, c’est quasi de la voyance, on se dit que ni vu ni connu, on a juste dit, le pollen du printemps, la pollution, j’ai chaussé les lunettes de vue bronzée, ça soulage, enfin, c’est ce que je prétends, de fait, ça soulage vraiment du sable dans les yeux.

Tu n’as jamais froid aux pieds, tu me racontes une histoire de sandalettes blanches lorsque tu arrives à Paris, que tu ne quittes plus, lorsque tu me raccompagnes au métro Ménilmontant, encharpée, emmitouflée, les pieds nus.

Il faut revoir cet enregistrement duo, cet accord immédiat, et puis ceci, cela, voir jusqu’où notre collaboration hors du commun, plus, qui sait, pas toi ni moi. Je t’ai raconté le square Édouard Vaillant où un cil de verdure fleurie en cet avril vaut nos pas en toutes saisons. Tu dors ?

 

 

CAM01106.jpg

 

 

 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans sans
commenter cet article

commentaires

frank Lovisolo 10/04/2014 10:01

Ce n'est pas "tu dégringoles les escaliers" c'est "tu dégringoles dans les escaliers" !!!! :-)
(joli texte)

emmanuelle grangé 10/04/2014 11:18



enter !



Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche