Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 21:02

 

 

Il la reconnut à la façon qu’elle avait de fouiller dans son sac à main. Le parapluie qu’elle y trouva avait quelques baleines fracturées. Le côté gauche de sa personne fut vite trempé. Elle avait peu de temps, expliqua-t-elle en choisissant une table près de la fenêtre à côté de la porte. Pour une première approche de visu, c’était très bien ainsi. Elle passait une main dans sa chevelure, croisait les jambes et acceptait la cigarette offerte. Elle connaissait Dublin. Elle retrouvait les souvenirs de cette ville en regardant par la fenêtre. Sa chevelure cachait son profil, elle rejetait une mèche en arrière et revenait vers l’homme qui cherchait ses mots. Synge ? Le Baladin du monde occidental ? proposait-elle, amusée par les gesticulations de son interlocuteur. Peut-être s’ennuyait-elle déjà, avait-elle devancé une déception encore inconnue en alléguant un autre rendez-vous raccourcissant dès le début cette rencontre sous la pluie. Elle avait suspendu son imperméable à la patère, elle portait une jupe et des bottines. Longtemps après, il aurait pu encore décrire le tissu moucheté, des verts mordorés, et affirmer que les talons étaient assez hauts, mais était-ce un pullover, était-ce un chemisier qu’elle avait vêtus ? Et sous les cheveux blonds, sa bouche. La bouche qu’il entrapercevait de profil pendant que la femme parlait de Dublin. Il relevait la tête pour proférer le mot juste enfin trouvé, la femme sursautait, la main à sa gorge, et éclatait de rire. Lorsqu’après avoir réglé l’addition, je lui proposai de l’emmener en voiture à son rendez-vous, je croire luire ses pâles brunes yeux. Je crus voir briller ses yeux marron pâle ! Bronze ! Et tout bruit de cesser.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans portrait
commenter cet article

commentaires

anatole2011.over-blog.com 16/11/2011 14:51


un feuilleton que je suis mot à mot, un bonheur de lecture que je renouvelle du début, chaque fois que paraît pouce
j'ai hâte à la suite


Frank Lovisolo 15/11/2011 11:21


Le silence de fin est .... fort, très fort...


emmanuelle 15/11/2011 10:50


un rendez vous sur le pouce en quelque sorte.


hervé pizon 14/11/2011 21:34


toujours très agréable à feuilletonner.


Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche