Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 13:41

 

 

 

 

Tu aurais pu vociférer, casser quelque truc cher ou inutile, te ruer sur la conserve crème de marron Clément-Faugier, mais c’était pas l’heure, ou sur la bouteille de Sancerre rosé, mais tu venais de la mettre au frigo, et ton œil tristement belliqueux dériva sans aucune volonté sur le lilas frais, mauve croquant, sa senteur, ah, sa senteur. Subsistaient des sursauts de vie ou de bienséance, tu t’en faisais la remarque, et déjà ta trempe s’apaisait.

Tu en avais connu, des vertes, des pâles, des pires. Celle-ci, dernière farce en date, n’était que plagiat, oh, comme tu aurais aimé qu’elle soit la seule, l’authentique,  briser quelque truc cher ou inutile, unique, comme tu aurais aimé entendre, la seule et dernière fois, la Callas via Verdi, via Macbeth, tu t’y serais cru, du sang, de l’aveu, de la rédemption plein les mains. Tu aurais gardé, tragique, le rectangle blanc d’un cadre fracassé, sur le mur, l’emplacement carré et vide de la boîte à bijou dans le tiroir, précipitée du quatrième étage (tu aurais veillé, bien sûr et malgré ta Perdition, à ce que personne n’en fût assommé).

Ah, ce lilas qui te dérouta de toute brisure, des injures, des éclats, de la tempête, d’accident sur rue. Ses fleurs serrées, frileuses, plusieurs à gorge déployée sur leurs longues pattes fichées dans le pot, à même le vent, leur senteur, leur senteur qui obligea ta tête à se redresser, ravit et étouffa tes hoquets miséreux, fendit en l’air les commissures de tes lèvres, je suis d’un coup sérieuse quand je parle de cette rassurance-là.  

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans sans
commenter cet article

commentaires

Fragon 04/05/2013 22:13

Je continue à vous lire, vous deux. Mais en silence.
C'est le printemps, figure-toi que je sors de ma longue hibernation :)

emmanuelle grangé 05/05/2013 09:38



aucun besoin de traces, je te sais et m'en réjouis



emmanuelle 04/05/2013 20:57

certains sont allergiques aux mimosas, d'autres aux points exclamations!!!!! le lilas ferait il l'unanimité ?

emmanuelle grangé 05/05/2013 09:36



la présence ou l'absence de ! ne sont pas que têtues



le babel 04/05/2013 16:20

Le lilas est sans concurrent sérieux à son âge, un peu comme le mimosa à son heure.

emmanuelle grangé 05/05/2013 09:33



de la mémoire olfactive



Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche