Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 19:27

 

 

 

 

Je cherche encore, sans vraiment chercher, mais quand même, des pièces à rapporter sur les coudes troués d’un pullover en laine fine gris poudré si confortable.

Je me suis longtemps, aujourd’hui encore, considérée comme une pièce rapportée : j’ai peu de goût pour les raouts. Est-ce ma sœur qu’on invite ?

Il existe une maison dans le 19e arrondissement parisien qui a essayé de démentir ma timidité car il s’agit bien de timidité. Par instants, j’ai tenté d’exister pour de vrai. J’ai parlé pour de vrai, puis il y a eu beaucoup de bruit, joyeux certes, mais beaucoup, il y a eu des instants très vrais, d’autres moins mais quand même un peu, une vodka épaisse sirupeuse. Un flot de convives qui arrivaient, s’attardaient, disparaissaient, arrivaient. C’étaient les enfants qui ouvraient la porte. Au début, tous étaient agglutinés dans la jolie pièce avec cuisine qui donnait sur le petit jardin où il pleuvait, je me suis tenue un moment dans le salon attenant, je les ai regardés, gais, bienveillants, discourant rieurs les uns avec les autres, juste un moment comme pour les embrasser tous à la fois, une photographie. Juste un moment car je ne fais jamais ma maligne, je suis retournée vers eux. J’ai écouté, parlé, tout allait bien, mais oui, ça va, et toi ?

Il me faudrait des coudières thermocollantes ton sur ton à appliquer au fer à repasser. Je n’aime pas repasser, encore moins coudre. C’est ça.

Puis le flot a délesté le buffet de ses salades, des boulettes épicées, des anrancini, soulagé le bar garni de vins, s’est déversé aussi dans le salon. On s’est étalé, il pleuvait moins, on pouvait mouiller ses fesses assis sur l’escalier du jardin et sentir l’odeur de la terre, on a mis de la musique, on s’est dandiné pas sérieux. La belle femme de la maison a ouvert une bouteille de champagne, m’a servi en premier comme si elle savait les bulles que j’ai toujours aimées que je m’offrais au milieu de la nuit après avoir épinglé mes photographies révélées dans la cuisine borgne où trônait le vieil agrandisseur Krokus, et d’autres.

 

La belle femme a dû allumer la guirlande de lampions sur le jardin humide, ou les enfants. Je vois les ampoules colorées, la longue chevelure lisse de la belle femme balayer le pull noué sur les hanches.

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans sans
commenter cet article

commentaires

l e b A b e l 01/07/2014 10:23

Comment ça facebook ne publie pas directement le lien ? Vite, je copie-colle.

patrick dreux 30/06/2014 20:03

j'aurais fui!

emmanuelle grangé 30/06/2014 21:57



Timide, va ! Ils étaient si beaux, spirituels, juré craché, tu les aurais aimés comme moi



Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche