Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 08:37





« Une chambre à soi », inventaire de tiroir

 

 

 

-Chu Ta, le génie du trait par François Cheng, éd. Phébus, 1999

 

-Pas un chat dans les rues, pas un souffle. L’aube est  au début, le ciel bas.

Le peintre est juché sur un strapontin de l’atmosphère, ne dérange pas l’étal. Il y va de la réflexion sur les millénaires, plus exactement du regard sur l’étang aux carpes, la neige éternelle.

Cela peut durer et durer jusqu’à la grande immobilité, jusqu’à ce que le soleil frôle le bouleau de l’Himalaya. Là où le promeneur en a encore pour des lustres à cerner la beauté, l’encreur, d’un coup, la fait naitre sous son pinceau. (dimanche 21 février 2010, 10h30)

 

-Tout gesticule autour d’elle. Les plumiers sont écaillés.

Ronronne une mouche coincée dans le rideau. La fillette l’entend, les autres dans la classe, non. Elle  l’écoute, perd de vue le dos noir, jamais le bourdonnement, concentrée sur le carreau zébré du bruit de la bestiole. L’enfant ne sait  pas quand, pourtant, au juste moment, sa main rejoindra l’oreille, aplatira, précise, la mouche. Sur le voilage, une tache noire qui dégueule à peine sur la vitre.

Dans le cahier, une punition : copier 100 fois « je ne dois pas faire de mal à une mouche et encore moins perturber la classe ». (dimanche 21 février 2010, 11h30)

 

-Son flanc puissant ne heurte pas les poissons,

Son esprit ch’an n’accapare rien. (Chu Ta, 1626-1705)

 

-LB, petite section maternelle, 1993

lena_modifie-2.jpg 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans sans
commenter cet article

commentaires

Thierry Benquey 23/02/2010 10:51


Sourire à la frontière du rire puis reprise en main, pensée : pauvre mouche et puis le rire vient.
Je t'embrasse
Thierry


Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche