Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 19:02

Une cigarette, une cibiche, une bicyclette, un biclou…

 

 

Dans la remise grinçaient les vélos que vous collectionniez, chambres à air collées au plafond, pneus  dépareillés, selles de cheval, cheval de courses… Hauts étaient épinglés vos rêves, cependant il nous fallait baisser la tête à l’arrivée des pédaliers de plein front, nous avancions, moi la première bénissant vos mains ointes d’huile en burette, les admirant si douces et mesurées sur les carlingues, il nous fallait ce chemin de croix jusqu’à vous, rompant l’échine. Puis d’un geste vous fendiez la banne, et nous voyions, dos se retendant, les nuages et vos biclous s’y suspendant. Comme toute votre rouille musée s’envoyait en l’air chaud de l’été, comme imprévu enfin se soulignait d’un doute votre sourire ! Allions-nous applaudir le ballet de vos guidons, de vos roues si délibérément jetés à la voûte céleste ? Ciel ! Oui ! Oui ! Jusqu’à la nuit tombée où les uns les autres enivrés de cette chaloupe partaient en gigue folle musarder les étoiles, et de vivants et de morts ils causaient et dansaient, inventaient leur carnaval, et les gestes  s’esclaffaient  tant  que mes carnets s’endormaient, que le verbe chicotait. Je retenais par cœur, par cœur !

En clignant de l’œil de l’autre j’aligne le château de Diane, le héron du marais, le bouleau orphelin, les coings dont personne ne veut, la rose sur mon plateau du matin, mais vos bicyclettes, dites-moi, où se sont-elles envolées ?  Je n’entends plus la révolution des pignons ni le chant de nos oiseaux canailles ni même vos soupirs d’aise en mon sein désolé. Pour de bon, pour du bien, me feriez-vous encore toujours ce serment de vous à moi ? Oui, oui ! je vous écoute si près, même  frêle :  vos mains ont le goût de la terre, nous partons en tandem sur nos bécanes du premier jour.   

 

 

 

soutine.jpg

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

hervé pizon 10/11/2010 23:56


kiss du varianteur !


Thierry Benquey 10/11/2010 09:29


Sourire. Comme tu évoques les selles, j'ai lu betement hénnissant au lieu de bénissant.
Rire.
Amitié
Thierry


Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche