Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 23:34

 

 

 

 

J’y pensais dans le train où la climatisation n’avait rien à voir. Il faisait beau à travers la fenêtre.

Plus tard, nous longions les étendues de Sète, quelqu’un disait, c’était ma maison, là, là !

Je pensais, en hypermétrope, les couleurs de novembre dans ce sud hors gel, réchauffant pour de vrai les os déjà en hibernation, je pensais à travers les couleurs pastel, bleues, rousses, et les odeurs, les corps indéfinis me revenaient. Je retournais à la Ciotat dans la maison inachevée, haut perchée de l’acteur, je me levais tard, dans la calanque, tu prenais une photo, j’avais une robe rouge, il faudrait que je la retrouve, cette photographie, nous descendions au bourg là où tu savais qu’à pas d’heure dans cette ruelle ombrée à l’étage plein soleil nous engloutirions la viande bleue. Un banc en hauteur à quelques encablures de la maison inachevée, délaissé pour cause de mort attendue tout comme la salle de projection où d’écran il n’y avait qu’un mur fleurant la Méditerranée, les carcasses rouillées du chantier naval. Je n’ai pas de tendresse particulière pour Michel Simon, vraiment, non. Quand passent les paysages ouatés, à travers la fenêtre du train, je me rappelle ces instants, je pense que tu entends comme moi l’écume éclabousser les roches d’en bas, que seul toi ris de mon vertige à poser pour cette photographie. 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans sans
commenter cet article

commentaires

soleildebrousse 08/12/2012 17:46

Petite, Michel Simon me faisait peur. C'est terrible, parfois, d'avoir un physique d'ogre et un coeur d'homme à l'intérieur.
La première phrase, je l'ai lue de travers, figure-toi. "dans le train où l'acclimatation ....". Peut-être pensais-je qu'enfin je commençais à m'acclimater puisque je prenais du temps pour te lire.

Sonia 22/11/2012 15:57

Quel beau texte... Vertigineux.

sybille 19/11/2012 12:05

Dans le train aujourd'hui, te suis avec joie en photo, en mots, en robe rouge

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche