Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 08:27

 

 

C’est l’histoire d’un ancien duc de Milan, Prospéro,  déchu et échoué avec sa fille Miranda sur une île. C’est l’histoire d’un homme qui, grâce au livre de magie rescapé comme lui, va enchaîner sous ses ordres Ariel, esprit de l’air, et Caliban, créature sauvage. C’est un des derniers écrits de Shakespeare. Le poète parle des désillusions de l’homme, de l’espoir pourtant, du vacillement des connaissances, de la nature à apprivoiser, des voyages qui sous-entendent la découverte et l’esclavage.

La pièce commence par une tempête déclenchée par Ariel sous l’ordre de Prospéro. Elle commence formidable à la Maison des Arts et de la Culture de Créteil grâce aux acteurs dirigés par le metteur en scène Philippe Awat assisté de Magali Pouget, aux lumières de Nicolas Faucheux, à Emmanuel Sauldubois au son. Il n’y a pas déploiement de moyens financiers, mais ingéniosité, pensée et ludisme de tous les actants. Rappelons-nous l’enfant qui préfère toujours jouer au bateau avec une coquille de noix, une allumette, un bout de papier, imaginer qu’il part en mer plutôt que manier le voilier high tech dont la pile s’use toujours trop tôt. Dès la première image, dès les premiers mots (traduction et adaptation idoines de Benoîte Bureau), le spectateur jubile.

Les éléments déchaînés larguent sur l’île le frère de Prospéro, duc usurpateur de Milan, le roi de Naples et plusieurs nobles napolitains. La vengeance de Prospéro est en marche sur l’air de la tragi-comédie.  Un seul et unique décor (de Benjamin Lebreton) figure aussi bien le bateau échoué à haut flanc d’où glisseront et grimperont les protagonistes que la cellule de Prospéro. Ariel est interprété par Pascale Oudot, Ariel est féminine et enfant (en allemand, c’est pratique, le genre neutre existe, le doute féminin-masculin subsiste), Ariel est sous les ordres de Prospéro, c’est elle-lui qui opère la magie, l’illusion qui rendront fous puis finalement lucides les rescapés. Ariel, au service de Prospéro demande à celui-ci de le libérer. Pascale Oudot enchante, encore et toujours dans cette pièce de Shakespeare, par sa grâce, son intelligence, son art. Elle se meut dans l’espace, tantôt d’air tantôt d’eau, elle chante, elle danse presque, parfois finement aidée par Clément Debailleul, compagnie 14 :20, aux effets scéniques. Prospéro, le tyran, Caliban, l’esclave et elle sont sans doute aucun les figures tragiques de La Tempête.  

Le sérieux, la subtile légèreté et la générosité sont au rendez-vous dans cette mise en scène. Ces artisans-là du théâtre n’assènent pas, ils ont bien trop chantourné leur art pour qu’on n’entende plus leur travail d’ouvriers de fond. Jan Kott ne se trompait pas, dans les années 60, en titrant son ouvrage concernant le dramaturge anglais : Shakespeare, notre contemporain.

Jean-Pol Dubois est Prospéro ;  loin de tout manichéisme, il apporte la fragilité au personnage tyrannique

Carlos Chahine est Alonso, l’usurpateur impassible

Mickaël Chirinian est Sebastian, le noble au lâche courage !

Xavier de Guillebon est Antonio, aristo parjure jusqu’au bout de sa longue silhouette

Laurent Desponds est Stephano, sadique buveur

Jean-Marc Eder est Gonzalo, ou la simplicité élégante de l’acteur

Benjamin Egner est Trinculo, truculent, truculent (de rire, mes zygomatiques se sont musclés)

Florent Guyot est Caliban, sous le tragique agile gymnaste, l’humour de l’acteur

Jean Pavageau est Ferdinand, l’amoureux transi effronté de Miranda

Angélique Zaini est Miranda, tiens, encore une délicieuse

Création musicale, ténue, tenue tout au long du spectacle et jusqu’aux chants d’Ariel : Victor Belin, Antoine Eole

Costumes : Pascale Robin

Travail corporel : Véronique Ros de la Grange

 

Calendrier des représentations :

du 15 au 26 Novembre 2011 > MAC de Créteil

6 et 7 Décembre 2011 > Le Manège à Maubeuges

du 6 au 21 Janvier 2012 > Théâtre Romain Rolland de Villejuif

10 Février 2012 > Théâtre de Chelles

14 Février 2012 > Théâtre de Champigny

9 mars 2012 > Théâtre des Sources de Fontenay sous Bois

13 mars 2012 > Théâtre de Cachan

24 mars 2012 >Théâtre de Saint-Maur

29 mars 2012 >Théâtre de l’Onde à Vélizy

3 et 4 avril 2012 >Théâtre de L’Agora scène nationale d’Evry

6 avril 2012 > Pôle Culturel d’Alfortville

17 et 18 avril 2012 > Comédie de l’Est de Colmar

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emmanuelle grangé - dans à vous
commenter cet article

commentaires

le babel 19/11/2011 15:13

Cet auteur me semble de bon aloi…

anatole2011.over-blog.com 19/11/2011 11:54

Je ne connais pas cette pièce, mais ton texte en donne l'envie. Je ne vois dans la tournée aucune représentation passant par Montréal, Québec. Dommage !

Présentation

  • : chantier traverses emmanuelle grangé
  • chantier traverses   emmanuelle grangé
  • Contact

Recherche